BIO Français

Descendant de plusieurs générations de musiciens, initié au jazz et à l’improvisation par son père Gianfranco Pellegrini (musicien de jazz actif dans les années 1950 à Livourne), Andrea Pellegrini commence à étudier le piano à l’âge de 6 ans avec Matilde Vigo et obtient le diplôme de Théorie et Solfège (note de 9/10) à l’Institut musical «L. Boccherini» de Lucques à l’âge de 10 ans; il approfondit par la suite cette étude avec Ilio Barontini. Il étudie la percussion pendant 5 ans à l’Istituto Musicale Pareggiato «P. Mascagni» de Livourne avec Giannino Ferrari et travaille la guitare, la contrebasse, la basse électrique, le vibraphone et la batterie.

Boursier au cours de haute qualification professionnelle (Union Européenne, Sienne Jazz 1996), il finalise son diplôme de jazz à l’Istituto Superiore di Studi Musicali P. Mascagni (note de 110/110, mention obtenue: Très Bien Cum Laude) soutenant une thèse sur l’histoire du jazz à Livourne publiée par Edizioni ETS. Son style «multiforme et éclectique» (d’après la revue musicale Musica Jazz), qui s’inspire constamment de styles différents sans dédaigner des virages vers le Third Stream, et le respect que, selon lui, mérite toute bonne musique proviennent de ses expériences musicales, précoces et variées.

Au cours de ses 30 ans d’activité, Andrea a joué et donné des master classes en Italie et aux Pays-Bas, en Angleterre, Lituanie, Lettonie, Slovaquie, au Danemark, en Autriche, France, Suisse, Allemagne, Finlande, Australie, aux Etats-Unis et au Canada.

Collaborations :

Jazz :

Bruno Tommaso (duo dans le spectacle «In a Simmenthal Mood» avec la danseuse Nadia Scarpa et les actrices Nenè Barrini et Federica Tatulli; «The Man from the Moon»; concerts sur la musique de Charles Mingus; dans le Cd de Bruno «Original Soundtrack for Charles & Mary» s’inspirant de Carlo Gesualdo di Venosa; version de chambre de Sacra Romana Rota, etc.), Paul McCandless (Duo, Ainulindale Ensemble, Cd «Middle Earth», Cd «West Coast» avec Paul et Marco Cattani, etc.), Tino Tracanna (Cd «Progetto Macchiaioli»; Cd «Modigliani» ; duo, etc.), Paolo Fresu (Cd «Things Left Behind» avec Iridescente Ensemble de C. Riggio, etc.), Pino Minafra («The Man From the Moon» et avec l’Orchestre atypique «Group_one»), Massimo Manzi, Sylvain Clavier, Vittorio Silvestri, Eric Bretheau, Michel Altier, Beppe Caruso, Vittorio Marinoni, Emanuele Cisi, Vincent Calmettes, Pascal Salè, Stefano Agostini, Piero Borri, Tommy Varjola, Mirko Guerrini, Giampaolo Casati, Dario Cecchini, Ares Tavolazzi, Fulvio Sisti, Fabio Morgera, Vjtautas Labutis, Eugenijus Kanevicius, Rob Burke, Stefano Saccon, Marcel Papaux, Baenz Oester, Juraj Šušaník, Pavol Kušík, Jordan Murray, Niko Schauble, Stuart Vandergraaf, Nic Cecire, Hugh Fraiser, Scott Hamilton, Pat La Barbera, Roberto Occhipinti et bien d’autres encore.

Musique improvisée :

Edoardo Marraffa, Roberto Bellatalla, Stefano « Steve » Lunardi, Vytautas Labutis et Tristan Honsinger.

Pop :

Linda Wesley, Jamie Moses (The Pretenders), Irene Grandi (duo), Bobo Rondelli (duo), Cristina Donà et The Trammps.

Théâtre et récitation:

Arnoldo Foà, Dario Ballantini, Claudio Monteleone, Giovanni Balzaretti, Alessandro Agostinelli, Alessio Sardelli, Federica Tatulli, Alberto Giorgi et bien d’autres.

Professeur connu, «point de référence pour les jeunes musiciens de sa région» (M. Raia), il a été directeur de l’école de musique « G.Bonamici» de Pise de 2004 à 2010 (8 départements: musique classique, jazz, ancienne, ethnique, contemporaine, populaire, musicothérapie, musique pour enfants; 500 élèves, 40 professeurs). Pendant cette période, il donne à l’école un élan extraordinaire à la croissance quantitative et qualitative, réforme l’enseignement et l’organisation avec la collaboration du président Giovanni Motta et, sans aucun financement ou aide publique, l’intègre dans le réseau éducatif international.

Il enseigne le piano jazz à l’lstituto Superiore Pietro Mascagni de Livourne dans les cours supérieurs et de perfectionnement, auparavant il était professeur d’improvisation et composition jazz et de piano jazz au Conservatoire Luigi Cherubini de Florence à ces mêmes cours. Enfin, il anime son propre atelier ©JazzLab à Livourne, né en 2011 au Teatro C avec l’aide du directeur Alessio Carnemolla, actuellement en collaboration avec le Musée d’Histoire Naturelle et la Fanfare de la ville de Livourne.

Beaucoup de musiciens toscans, aujourd’hui professionnels, ont été ses élèves: Giulio Carmassi (Pat Metheny Quintet), Tommaso Novi (Gatti Mezzi), Motta (Francesco Motta), Mattia Donati, etc.

Certaines de ses compositions sont aujourd’hui interprétées par de nombreux musiciens internationaux, comme la célèbre «Portovenere» souvent interprétée par Paul McCandless en tournée avec le pianiste Art Lande.

Il est membre du conseil de direction et contact régional de l’AIdSM (Associazione Italiana delle Scuole di Musica), où il fait partie du groupe de travail pour la rédaction du premier projet de loi pour la reconnaissance des écoles de musique italiennes.

De 2004 à 2010 il a été délégué italien à l’European Music School Union (EMU), association membre de l’International Music Council / UNESCO, qui regroupe des écoles de 27 pays (4 000 000 élèves), et il a participé à des initiatives en Finlande, au Danemark, en Estonie, Lituanie, Lettonie, Belgique, Hongrie, Autriche, Suisse et Allemagne, en tant que seul jazzman de toute l’Europe.

Depuis de nombreuses années, il collabore avec des agences spécialisées, des écoles publiques et privées, des écoles de musique, des conservatoires, des universités, des instituts d’art et des associations en Europe, en Amérique du Nord et en Australie pour l’organisation d’événements culturels et de concerts même au niveau international, à valeur artistique ou didactique et de diffusion. Depuis 2012, il est le promoteur des initiatives à Livourne pour la Journée internationale du jazz de l’UNESCO, sous le patronage officiel de l’UNESCO Italie.

Il a été président de la Fanfare historique de la ville de Livourne.

Également auteur et commentateur, il a publié une centaine d’interviews, d’analyses, de critiques et 2 livres («Livorno dalla musica americana al Jazz» avec Maurizio Mini, Erasmo 2013 et «Mirabolanti avventure di un jazzista», Erasmo 2014, réédité en 2017), car il est convaincu de l’importance de «parler de musique, et que ce sont les musiciens qui sont les premiers à en parler et à se parler».

wikipedia.org/wiki/Andrea_Pellegrini

  wikipedia.org/wiki/Pellegrini_-_Vianesi